• Garantie à vie sur vos réparations peinture.
  • Carrosserie BRUNO SA
  • Un service 5 étoiles.
  • Accès direct depuis la route de Meyrin, à deux pas de l'aéroport.
  • Atelier et outillage de dernière génération.
  • Réparations toutes marques.
  • La solution économique pour les petites réparations.
  • Restauration véhicules anciens
  • Traitement CeramicPro

Carrosserie BRUNO SA

Chemin du Plantin, 2a
1217 Meyrin, Genève (Map)

Tél: +41 (0) 22 341 05 51
Fax: +41 (0) 22 341 05 92
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Heures d'ouverture

Lundi à Vendredi
7.30 - 12.00   13.30 - 18.00
Samedi matin (sur rdv)
9.00 - 12.00

Tram 14-18 arrêt Jardin-Alpin

Pourquoi Nous?

  • Plus de 22 ans d'expérience.
  • Un service cinq étoiles.
  • Peintures Garanties à Vie.
  • Véhicules de remplacements.
  • Un équipement et un outillage de dernière génération.
  • Le meilleur rapport qualité-prix.

4 autres raisons de nous faire confiance...

Bienvenue à la Carrosserie BRUNO SA

A votre service depuis 1992, la carrosserie BRUNO SA effectue des réparations toutes marques et met à votre disposition des véhicules de remplacement.

Un coupé signifie à la genèse une carrosserie close à deux portes et deux glaces latérales (ce qui le distinguait du coach, à quatre glaces latérales)3. De nos jours, le terme « coupé » signale le plus souvent une berline à deux portes (voire trois s'il y a un hayon) et disposant en fait deux ou quatre places. Certains coupés plus récents comptent cinq places, voire six (trois à l'avant, trois à l'arrière) à bord de certains modèles américains des années 1950 à 1970. Un coupé se caractérise souvent par une hauteur plus faible qu'une berline adéquate, mais avec la mode des voitures hautes, ce n'est plus une caractéristique déterminante. En fait, très souvent, le terme « coupé » désigne un coach, c'est-à-dire une berline deux portes, quatre glaces à caractère sportif ou bourgeois, pour le distinguer d'une berline deux portes vendue pour une utilisation plus familiale. La différence est le plus souvent devenue marchande et non une dissimilitude évidente de forme.

Régulièrement, il s'agit d'une inclinaison d'un modèle de voiture dite berline. Il existe aussi des coupés non dérivés de berlines. Il s'agit le plus souvent de voitures dites de Grand Tourisme (par exemple la Porsche 911), représentant de plus faibles volumes de vente, vu leur exclusivité. Enfin, il existe un type de modèle qui associe le principe du coupé et du cabriolet, dit « coupé cabriolet ».

Style de carrosserie véhiculé par Buick en 1949 sur le modèle Roadmaster Riviera qui associe le toit fixe d'un coupé et le défaut de montants centraux entre les quatre glaces latérales qui s'abaissent et donnent l'illusion d'une glace latérale unique, comme sur un coupé incontestable. Le terme anglais « hardtop » est souvent utilisé et vient de la désignation « hard top convertible » introduite par GM en 1949 pour concéder ces modèles qui utilisaient une carrosserie de cabriolet à laquelle un toit fixe avait été raccordé. Ce style de carrosserie fut populaire aux États-Unis pendant plusieurs années de même qu'au Japon. Certaines voitures européennes sont toujours disponibles avec ce style de carrosserie.

 

Démesurément baptisés « coupé », puisqu'il s'agit de berlines à quatre portes, mais « taille basse », les coupés quatre-portes sont des automobiles au style sportif. Elles sont fréquemment plus longues, plus larges, moins hautes (ou semblant l'être, via des artifices de style : pavillon fuyant, haute ceinture de caisse, surface vitrée simplifiée) et moins habitables que les berlines dont elles dérivent. L'utilisation de ce terme de « coupé quatre-portes » est un excès de langage mercatique des fabricants.

Devis Gratuits

Rappelez-moi

Go to top